LE TEMOIGNAGE DE SOPHIE C. – (FRANCE)

 

LE TÉMOIGNAGE DE SOPHIE C.

Je connais Maryse depuis plus d’un an. Elle m’a tout d’abord aidée à traverser avec succès diverses épreuves familiales.

Depuis, j’ai rencontré un homme qui était tout-à-fait secret et qui ne se livrait jamais, compte tenu de son lourd passé (enfance battue, père alcoolique, famille d’accueil).

En plusieurs semaines de magnétisme, j’ai vu mon homme, puisqu’il l’est enfin devenu, s’ouvrir et me montrer des facettes que je n’aurais osé imaginer.

Il s’est ouvert, imprégné de moi, de mon quotidien, d’une façon totalement désarmante et douce. Et il est très attentif à mes enfants, ce qui est essentiel à mes yeux.

Maryse savait depuis le début que c’était un homme qui me conviendrait, tant par ses qualités que par son vécu. Alors, elle l’a aidé, et NOUS a aidés.

Je ne doute pas que notre chemin de vie sera riche et lumineux.

Merci Maryse pour tout ce que vous nous avez apporté.

Que le Seigneur continue de vous protéger et vous bénisse.

 

LA RÉPONSE DE MARYSE

Bonjour Sophie,

Je suis très touchée par votre témoignage et je viens du fond du cœur, vous en remercier vivement.

Sophie, comme vous l’avez très bien décrit, cet homme est doté d’une sincérité profonde et effectivement, le magnétisme l’aide tout simplement à révéler ses sentiments à votre égard et en l’occurrence, son mieux-être.

Mais, comme vous l’avez exprimé, il s’agit de votre couple et donc, vous aussi Sophie, vous êtes tellement aimante pour lui.

En deux mots, pour toutes les personnes qui ont la chance de vous connaître, vous êtes rayonnante d’Amour et cela n’a pas de prix.

Cette qualité de vie de couple que vous découvrez un petit peu plus chaque jour, n’est autre que la récompense qui vous est réservée et qui traduit parfaitement vos qualités exceptionnelles.

Sophie, je vous souhaite le meilleur pour vous deux avec vos petits. Une belle osmose vous attend et c’est merveilleux.

Que Dieu vous accompagne tous les deux dans votre construction, que Dieu vous garde et vous protège.

Bien à vous,

Maryse.